Caud                          COMMANDANT  PAUL CAUD

 

Paul CAUD se rend à la mairie de Parthenay le 25 octobre 1879, pour s’engager comme soldat de 2ème classe. Affecté au 7ème Régiment de Cuirassiers à compter de cette date, il est nommé brigadier un an plus tard, puis maréchal des logis l’année suivante. Mais le jeune sous-officier a d’autres ambitions et ne compte pas s’arrêter en chemin. Il travaille avec acharnement et le 20 octobre 1886, le maréchal des logis Paul CAUD rejoint l’Ecole d’Application de la Cavalerie comme élève officier.

A l’issue de son année de formation, où il s’est classé 85ème sur une promotion de 134 élèves, le jeune sous-lieutenant CAUD, officier de cavalerie, est affecté au 15ème Régiment de Dragons, qu’il rejoint le 9 octobre 1887.

Il épouse le 28 juillet 1890 Suzanne, Madelaine, Joséphine AYMEN (23/03/1872) à Libourne (Gironde) avec l’autorisation du Général commandant le 18ème Corps d’armée.

Il prend sa retraite en 1919, apres une carriére bien remplie et de nombreuses citations grace à son habileté et son sang-froid.

Il s’éteindra le 13 janvier 1924 à BEAUVOIR/Niort, sans descendance. Paul CAUD était Officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1914-1918 (avec palme), Médaille du Maroc (Casablanca), Médaille coloniale (Sahara), commandeur du Ouïssam Alaouite, officier du Nichan-el-Anouar.

 

Retour à la page "Nos Personnages célèbres"